Defying Gravity

Publié le par Belli

Defying Gravity haut

Nous sommes en 2052 dans un futur pas si "futuriste" que ça. Ici pas de voitures volantes, de robots flics ou de space Marins qui colonisent d'autres planètes à grand renfort de fusils à plasma et de baygon vert.
Le 2052 dépeint dans Defying Gravity est bien loin des clichés SF habituels et pourtant c'est bien de SF dont il s'agit. 8 Astronautes sont envoyés en mission à bord de l'Antares à travers le système solaire, une longue mission d'une durée de 6 ans qui les conduira sur différentes planètes. Le tout parfaitement médiatisé sur terre, bien entendu, de par la nature même de la mission qui se veut historique et de laquelle sera tirée un documentaire.
On ne sort pas des sentiers battus, on n'explore pas de système solaire voisin. Malgré les 42 ans qui les séparent de nous, il n'y a pas eu de grand bond en avant dans le domaine de la conquête spatiale et ça, à mon sens, c'est un bon point parce que tout à fait plausible.

L'homme n'a de cesse de vouloir aller toujours plus loin. C'est comme ça, c'est dans sa nature de se sentir immédiatement étriqué une fois les frontières de son royaume bien définies. D'un autre côté trop d'espace nuit à l'homme. Habitué depuis fort longtemps à vivre en société, ou dans un schéma incluant d'une manière ou d'une autre... l'autre justement, il ne supporte que très mal la solitude. On le sait, on a beau se dire gnagnagna... j'pourrais vivre en ermite blablabla... combien d'entre nous ont véritablement le courage d'en arriver là mmh? De se retrouver seuls, complètement isolés mmmmh? :] 

Pourquoi je vous raconte tout ça (en perdant du même coup le fil de mon article)? :D
Parce que, depuis peu, on voit apparaître de ci de là des productions SF mettant de plus en plus en avant ce genre de réflexion.
-Je pense à Sunshine, gros film de SF avec une fin "WTF on sauve le monde tout ça" je vous l'accorde... Mais putain! Est-ce que vous avez bien regardé ce film? Ou juste comme ça, du coin de l'oeil? Pour peu qu'on le veuille, on finit par s'immerger complètement dans ce vaisseau (la musique et donc l'ambiance y jouent pour beaucoup), on finit par ressentir la solitude, la mélancolie découlant de l'enfermement, et PAF! nous v'la subitement un tantinet claustrophobe. Vous pensiez que l'espace c'était classe? Avez vous déjà réfléchi à la manière dont cela pourrait vous affecter psychologiquement? Après tout, vous voilà enfermé dans une boîte perdue dans l'infini. De quoi vous filer un sacré vertige.

-Je pense aussi à Moon. Vous voulez le pitch? Un mec tout seul coincé pour toute la durée de son contrat de travail sur une station lunaire où il extrait du minerai et avec pour seul compagnie une IA. Vous voyez où j'veux en venir? :]

Bien sûr, il y a eu Kubrick et son 2001 Odyssée de l'espace qui avait fortement divisé les critiques lors de sa sortie. C'est mou blablabla... on s'ennuie... boooooring!!! etc etc... Pourquoi? Parce que l'espace et donc la SF ont toujours été des sources inépuisables de phantasmes au même titre que l'a été la découverte de nouveaux mondes sur notre bonne vieille terre à une époque.
On rêve d'aventure, d'une vie trépidante pleine de dangers, de découverte, on serait des héros et les héros, c'est bien connu, ils n'ont peur de rien, ils sont forts physiquement autant que moralement, inébranlables et, hahalolz, on serait pareil qu'eux à leur place...

Defying Gravity c'est un peu ça. Ici on encense pas les Astronautes bien au contraire. Ils n'ont rien de héros ils ne sont pas la fierté de la nation loin de là. Ils sont justes humains, avec des sentiments, des doutes, comme tout un chacun, et malgré ça embarqués dans une quête qui les dépasse de très très loin.
Je vous le cache pas, Defying Gravity n'a pas défrayé la chronique ni été encensé par les critiques et c'est bien là le problème. Oui, c'est lent, oui c'est mou, mais on est dans l'espace bordel! Oui untel est triste parce que sa douce est restée sur terre et qu'il va pas la voir pendant 6 ans. Oui bidule veut se taper chose mais est pas trop sûr en même temps mais peut être que si quand même. J'ai envie de dire: Et alors? Z'ont pas l'droit d'être tristes? Z'ont pas le droit d'avoir envie de tirer leur coup?

Ce qui fait donc le charme de cette série:
- Un futur loin d'être improbable et dévoilé grace à une technique habile de "démonstration de petits gadgets de la vie de tous les jours genre l'air de rien". Ca dure une seconde à l'écran, le mec il sort une petite carte de sa poche, il passe son doigt dessus et HOP! magie, sa conso est payée!!! J'te dois 20 Dollars, je sors ma p'tite carte je la passe sur la tienne et HOP! j't'ai remboursé!!!
- De gros efforts au niveau de l'exactitude des phénomènes physiques lors des voyages dans l'espace. Certaines petites choses étant même expliquées à la sauce documentaire :) 
- Des personnages attachants et avec un background, pas juste des figurants qu'on sait pas pourquoi ils sont là à part peut être parce qu'ils sont beaux.
- Une intrigue savamment dosée avec juste ce qu'il faut de réponses et ce, malgré le fait que dès le début on sait que ça sent le pâté! Une fois lancé, on veut savoir le fin mot de l'histoire. Or donc, c'est que ça fonctionne.
- Le double fil narratif  flashbacks/présent, vu et revu mais qui ne vous perd pas trop chronologiquement (je dis pas trop, parce qu'à un moment j'ai quand même eu du mal :p).
- L'espace froid, immense, qui ne pardonne rien à personne, une ambiance inquiétante et une sensation de huis clos très bien rendue malgré cet éternel filtre sitcom qui plane parfois.

En bref, on ne parle pas ici d'une série culte mais Defying Gravity n'en reste pas moins bourré de bonnes idées et parvient à entrainer malgré lui le spectateur. Un bon moment à passer donc si il n'était gaché par le triste constat qu'ABC a décommandé la série au bout du 13ème épisode. Il y a donc de fortes chances qu'on ne connaisse jamais le fin mot de l'histoire. La bonne nouvelle, s'il en est, c'est que cette série a des fans et que ces fans proposent une pétition afin que Defying Gravity ne soit sauvée.

Si vous voulez signer, c'est par ici:

http://www.petitionspot.com/petitions/antares

Et bon visionnage dans le cas où cet article vous aurait donné envie de regarder.

-------------//---------n3xt----------------> [ ]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kelein 08/06/2010 09:24


Bon, ben "la maison aux mille étages" de Jean Weiss a été commandé, sur tes conseils, avec un temps de latence pas long du tout :D

je lis ça, je te dis si tu es de bon conseil :p


Mopra-L 02/03/2010 14:26


Tfacon Star Wars c'est pas de la sci-fi ._.

Ca a l'air sympa a voir, en tout cas, pas d'action signifie pas forcement que c'est chiant :o

Par contre, faudrait ptete préciser dès le début qu'il s'agit d'une série, c'était pas clair, j'ai cru que tu parlais d'un film x)


Lyrya 07/01/2010 18:18


Cette série roxxe du Pipou qui pisse sur le canapé